Les "Royal News" ont pour objectif de vous informer des dernières actualités publiées sur les Familles Royales du Gotha. Les articles cités ici sont soit des extraits d'articles de presse, parus sur différents sites on-line, dont la source est mentionnée et que pouvez lire en intégralité en cliquant sur le lien, soit des informations fournies par les différents services de presse des Maisons Royales et que Stéphane Bern a synthétisées, traduites ou réécrites en citant ses sources.

Baptême à la Haye de la princesse Ariane des Pays-Bas 21/10/2007

Vêtue de la même robe de baptême ivoire que celle utilisée pour son père le prince héritier Guillaume-Alexandre en 1967, la princesse Arianne a fait son entrée samedi matin dans l'église de Kloosterkerk à La Haye, dans les bras de sa tante et marraine maternelle Inés Zorreguieta. Près des fonts baptismaux attendaient, émus, les parents de la jeune princesse, les princes d'Orange et ses petites soeurs Amalia y Alexia, toutes deux vêties de façon identique. La princesse Amalia prêta main forte au pasteur qui officiait, Deodaat van der Boon, à verser l'eau du Jourdain dans les fonts baptismaux. Les deux marraines choisies étaient Inès Zorreguieta, soeur de la princesse Maxima et une de ses amies, Valeria DelGer. La princesse héritière Maxima avait choisi pour l'occasion une robe de soie gris perle avec boutons militaires et avait assorti un chapeau créé par la modiste belge Fabienne Delvigne, souvent sollicitée par les cours de Buxelles, La Haye et Stockholm. Trois parrains avaient été choisis, le grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg, Tijo Baron Collot d´Escury - ami du prince Willem-Alexander et son témoin de mariage - et Anton Friling, ami du couple héritier et dont l'un de ses enfants fut page d'honneur au mariage des princes d'Orange en 2002.

Arrivée au Maroc du Président Nicolas Sarkozy 22/10/2007

Nicolas Sarkozy est arrivé lundi après-midi à Marrakech pour une visite officielle de trois jours au Maroc destinée à réaffirmer l'amitié franco-marocaine et à signer une série de contrats commerciaux.Le président français a été accueilli à l'aéroport par le roi Mohammed VI et son frère, le prince Moulay Rachid.Des milliers de personnes se sont amassées dans les rues de la ville pour saluer le cortège des deux chefs d'Etat. Une cérémonie d'accueil officiel en l'honneur du chef de l'Etat français, retransmise en direct par la télévision officielle, a eu ensuite lieu sur l'esplanade du palais royal. Les deux dirigeants ont ensuite eu un entretien en tête-à-tête.Pour ce premier déplacement dans l'ancien protectorat français depuis son élection en mai, M. Sarkozy est accompagné par plusieurs ministres dont Rachida Dati (Justice), Jean-Louis Borloo (Ecologie) et Bernard Kouchner (Affaires étrangères).Cette visite d'Etat de trois jours, la première du président français depuis son élection en mai dernier, vise au renforcement des liens, qualifié par la presse marocaine de "forts et historiques", qui lient les deux pays et à réparer l'incident survenu lors de la tournée de Nicolas Sarkozy au Maghreb l'été dernier. Le président français avait alors reporté sa visite au Maroc.Plusieurs accords économiques et commerciaux ont été signés lundi soir dans les domaines du transport ferroviaire, de la justice, de la sécurité sociale, des mines et de l'assainissement. Le principal contrat porte sur la construction et l'équipement de la première ligne de TGV marocaine, d'une valeur de 3 milliards d'euros.Les entretiens porteront également sur la lutte contre l'immigration clandestine et contre le terrorisme et sur le dossier du Sahara occidental.Le programme de la visite du président français comprend un discours devant le parlement mardi à Rabat et une visite du port de Tanger. Nicolas Sarkozy terminera sa visite mercredi à Marrakech

Les souverains espagnols recoivent le président slovaque à Madrid 23/10/2007

Los Reyes de España y los Príncipes de Asturias se han dado de nuevo cita en el Palacio Real de Madrid para obsequiar al Presidente de Eslovaquia, Ivan Gasparovic, y su esposa, Silvia Gasparovicova, con motivo de su visita de Estado de tres días a España, con una cena de gala. El broche de oro a su primera jornada en nuestro país, durante la cual Gasparovic ha participado en un acto académico en la Universidad Complutense en homenaje al disidente eslovaco y héroe de la Primavera de Praga, Alexander Dubcek, y ha visitado el Museo Reina Sofía.

Suite de la visite d'Etat du président français chez le roi du Maroc 23/10/2007

Au deuxième jour de sa visite d'Etat au Maroc, le président français Nicolas Sarkozy a porté une nouvelle fois l'idée de "rupture", en faisant la promotion mardi à Tanger de son projet d'Union de la Méditerranée, un "grand rêve de civilisation", de "paix", de "liberté" et de "justice" dont il souhaite jeter les bases dès juin prochain."Au nom de la France qui a décidé de s'engager de toutes ses forces dans ce projet, au nom de tous les peuples de la Méditerranée, dont les destins sont liés les uns aux autres, au nom de nos enfants", "j'invite tous les chefs d'Etat et de gouvernement des pays riverains de la Méditerranée à se réunir en France en juin 2008, pour jeter les bases d'une Union politique, économique, culturelle fondée sur le principe d'égalité stricte entre les nations d'une même mer, l'Union de la Méditerranée", a lancé Nicolas Sarkozy.Pour le président français, ce projet de "construire ensemble n'est pas un rêve de conquête, mais un projet porté par un rêve de paix", de "liberté", de "justice", "un projet qui ne sera imposé à personne, parce qu'il sera voulu par chacun des peuples de la Méditerranée". Il s'agit d'"une rupture" avec "les comportements, avec les modes de pensée, avec des précautions, avec un état d'esprit qui tourne le dos à l'audace et au courage", a-t-il fait valoir.Avant ce discours durant lequel il a salué le peuple marocain qui "n'a jamais persécuté personne" et dont "l'honneur" est "d'avoir protégé les juifs quand dans toute l'Europe ils étaient pourchassés pour être exterminés", Nicolas Sarkozy s'était adressé à Rabat aux membres des deux chambres du Parlement et avait ensuite annoncé que le Maroc et la France avaient signé à Marrakech "pour trois milliards d'euros de contrats".Il a qualifié de "magnifique" sa visite dans le royaume, marquée mardi en début d'après-midi par un déplacement sur le chantier du projet phare de la région du nord, le port "Tanger Méditerranée", en compagnie notamment du chef de la diplomatie française Bernard Kouchner et de la garde des Sceaux Rachida Dati.
<  1…  3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21  >