Royal News

Les "Royal News" ont pour objectif de vous informer des dernières actualités publiées sur les Familles Royales du Gotha. Les articles cités ici sont soit des extraits d'articles de presse, parus sur différents sites on-line, dont la source est mentionnée et que pouvez lire en intégralité en cliquant sur le lien, soit des informations fournies par les différents services de presse des Maisons Royales et que Stéphane Bern a synthétisées, traduites ou réécrites en citant ses sources.

Visite officielle aux Pays-Bas du roi Felipe VI et de la reine Letizia d'Espagne 16/10/2014

Rencontre-Espagne-Pays-Bas-Letizia-et-Felipe-invites-par-Maxima-et-Willem-Alexander.jpg
Le roi Felipe VI d’Espagne et la reine Letizia se sont rendus mercredi 15 octobre 2014 en visite officielle aux Pays-Bas auprès du roi Willem-Alexander et la reine Maxima.Une visite qui s'inscrit dans la tournée de présentation du nouveau couple royal ibérique dans les capitales européennes mais qui, du fait de la proximité de deux couples souverains qui sont de la même génération, a été placée d'emblée sous le signe de l'amitié et de la chaleur.Arrivés à l’aéroport de Rotterdam-La Haye à midi, la reine Letizia et son époux Felipe VI –ainsi que leur délégation- ont été accueillis par l’ambassadeur d'Espagne aux Pays-Bas qui les a conduits au Palais Noordeinde, le «palais de travail» de Willem-Alexander. Ce dernier les attendait, en compagnie de la reine Maxima. Après que les deux monarques se sont entretenus en privé, un déjeuner a été servi. Très studieux, le programme de l’après-midi a entraîné le roi Felipe VI et la reine Letizia vers le bâtiment des Etats généraux des Pays-Bas, le Binnenhof, où ils ont rencontré les présidents du Sénat et de la Chambre des représentants. Willem-Alexander n’a pas manqué de leur faire visiter la salle plénière du Sénat, une des plus anciennes d’Europe. Enfin, cette visite officielle d’une journée s’est conclue dans le bureau du Premier ministre Mark Rutte. Il y a été question, entre autres sujets, des relations bilatérales entre les Pays-Bas et l’Espagne.Cette visite de Felipe VI et de Letizia d’Espagne aux Pays-Bas est leur sixième voyage officiel à l'étranger depuis l’abdication du roi Juan Carlos. Elle fait suite à des déplacements au Vatican, au Portugal, au Maroc, en France et à New York lors de l'Assemblée générale des Nations Unies.

A l'occasion de la sortie de son nouveau livre "Une reine pour quatre royaumes", la princesse Marie-Christine de Kent invitée le 15 octobre 2014 sur RTL 14/10/2014

La princesse Michael de Kent née Baronne Marie-Christine von Reibnitz et mariée depuis 1983 avec le Prince Michael de Kent, cousin germain de la Reine Elisabeth II, est une passionnée d’Histoire, et elle mène avec succès, depuis plus de vingt-cinq ans, une carrière de conférencière. Elle est l’auteur de trois précédents ouvrages : Ces Reines venues d’ailleurs, Royales alcôves et La lune et le serpent : Diane de Poitiers et Catherine de Médicis, deux rivales dans le coeur du roi. Elle publie un nouveau livre qu'elle vient présenter en France - et participe mercredi 15 octobre 2014 à l'émission de Stéphane Bern "A la bonne heure", à 11h sur RTL - "La reine des quatre royaumes" (Editions Télémaque). Elle nous raconte l'histoire de Yolande, fille du roi d’Aragon, qui à 19 ans doit quitter son pays, sa famille et ses amis pour épouser Louis II d’Anjou, cousin germain du roi de France. Leur mariage a été arrangé afin de mettre un terme au conflit entre l’Aragon et l’Anjou qui se disputent depuis une génération le royaume de Naples et de Sicile.Yolande est comblée par leur union au-delà de ses espérances, un amour passionnel qui aura une incidence sur le cours de l’Histoire. Surnommée « La Reine des Quatre Royaumes », Yolande d'Aragon est aussi la future mentor et inspiratrice de Jeanne d’Arc. Yolande d’Aragon est née en 1381, elle est la fille du roi d’Aragon. En 1400 elle épouse Louis II d’Anjou avec qui elle aura 6 enfants. Ce mariage arrangé, afin de calmer le conflit qui oppose l’Aragon et l’Anjou pour le royaume de Naples et de Sicile, sera pour l’époque, une union heureuse. En effet, Yolande d’Aragon embrasse son rôle de souveraine et fera tout pendant son existence pour défendre sa dynastie avec ferveur. Elle fut duchesse consort d’Anjou, comtesse consort du Maine et de Provence, reine consort de Naples et de Jérusalem, titulaire et dame de Guise et sera ainsi surnommée la Reine des Quatre Royaumes. Alors que son mari le roi Louis d’Anjou II passe la plus grande partie de sa vie à combattre en Italie, Yolande d’Aragon en France s’occupe de la bonne succession de la dynastie en arrangeant les mariages de ses enfants pendant la Guerre de Cent Ans. Ainsi elle va marier Marie au futur roi de France Charles VII et Yolande à François. Ses interventions au sein de la dynastie et de la royauté joueront un rôle primordial face aux Anglais (elle est à l’origine de la fin d’alliance entre le Duc de Bretagne et les Anglais). Yolande d’Aragon menait une politique réaliste et n’hésitait pas à faire appel à des hommes d’influence et à des maîtresses au sein de la cour. Au-delà de son combat pour le maintien de la dynastie, Yolande d’Aragon aura avant tout, tout mis en oeuvre pour ses enfants. A sa mort, elle s’est excusée dans son testament de ne laisser ni or, ni objets précieux parce qu’elle a tout dépensé pour ses enfants.

L'écrivain français Eric Neuhoff couronné du Prix Prince Pierre de Monaco pour son oeuvre, décerné par la princesse de Hanovre 01/10/2014

26920544.jpg
L’écrivain, scénariste et journaliste français Eric Neuhoff a été honoré ce mardi soir 30 septembre 2014 à l’occasion de la proclamation des prix, salle Garnier, sous la présidence de la princesse CarolineC'est le coup d'envoi de la rentrée culturelle monégasque : la remise des prix annuelle de la Fondation Prince-Pierre. Salle Garnier, la princesse Caroline, qui préside la fondation, et les différents jurys ont mis en exergue leurs favoris du monde culturel pour l'année.Et la plus prestigieuse distinction de la soirée - le prix littéraire - a été décernée à l'écrivain, scénariste et journaliste français Éric Neuhoff.Auteur d'une vingtaine de romans, chroniqueur dans les médias, Éric Neuhoff succède à Alain Manbanckou, honoré l'an passé de ce prix qui récompense « un écrivain d'expression française de renom pour l'ensemble de son œuvre ». Le lauréat du prix, créé en 1951, reçoit une dotation de 15 000 euros.En parallèle, la Fondation Prince-Pierre a créé en 2001 une « Bourse de la découverte » (avec une dotation de 12.000 euros) pour récompenser un jeune écrivain francophone pour son premier ouvrage.Le prix 2014 est allé à la journaliste polonaise Pauline Dalmayer « après un choix difficile car il y avait beaucoup d'œuvres enthousiastes et formidables » a souligné la princesse Caroline.La bourse récompense son premier roman Aime la guerre, chronique presque autobiographique d'une journaliste sur le conflit afghan.Des extraits du roman ont été lus sur scène ce mardi soir par Éric Ruf, l'administrateur de la Comédie Française. Un trait d'union à l'actualité. Car le prochain rendez-vous de la Fondation Prince-Pierre à Monaco est fixé au 11 octobre, avec la venue de la troupe de la Comédie Française avec Guillaume Gallienne qui jouera Oblomov.
<  1 2