Les "Royal News" ont pour objectif de vous informer des dernières actualités publiées sur les Familles Royales du Gotha. Les articles cités ici sont soit des extraits d'articles de presse, parus sur différents sites on-line, dont la source est mentionnée et que pouvez lire en intégralité en cliquant sur le lien, soit des informations fournies par les différents services de presse des Maisons Royales et que Stéphane Bern a synthétisées, traduites ou réécrites en citant ses sources.

La reine Paola de Belgique contrainte à un repos total après un examen médical 26/08/2015

54984893_B976374195Z.1_20150826155253_000_GIE52TBGB.1-0.jpg
La Reine Paola, 77 ans, mère de Philippe, roi des Belges, a été contrainte à une "période de repos total" à la suite d'un examen médical, a annoncé mercredi 26 août 2015 le Palais Royal dans un bref communiqué qui suscite des questions sur l'état de santé de l'ancienne souveraine."A la suite d'un examen médical subi hier soir, Sa Majesté la Reine Paola est tenue de respecter une période de repos total", a annoncé le Palais Royal."En conséquence, toutes les activités et tous les déplacements prévus pour Leurs Majestés le Roi Albert et la Reine Paola sont annulés", a ajouté le communiqué.Le Palais royal s'est refusé à toute autre précision sur la santé de l'ancienne souveraine dont la dernière apparition publique est une visite au Parlement européen en mai. Les anciens souverains n'avaient pas assisté à la fête nationale le 21 juillet et leur absence avait suscité beaucoup d'interrogations.La Reine Paola et le Roi Albert avaient prévu de se rendre à Venise le 1er septembre pour visiter le pavillon belge à l’exposition Internationale des Arts Visuels.Née le 11 septembre 1937 en Italie, Paola est la sixième reine des Belges. Son époux, Albert II, 81 ans, a régné de 1993 à 2013, année de son abdication en faveur de son fils ainé Philippe. Paola a conservé le titre de reine.

Invitée en France du MEDEF, la reine Rania de Jordanie en appelle aux musulmans modérés 26/08/2015

XVM55d5458a-4c2c-11e5-95c3-6f3d9a5ca3ba.jpg
La reine Rania de Jordanie et sa fille la princesse Iman bint Abdullah accueillies par Pierre Gattaz du MEDEF
Invitée d'honneur de l'université d'été du Medef, la reine Rania de Jordanie a plaidé mercredi 26 août 2015 en faveur de la jeunesse pour éviter que le Moyen-Orient ne soit «dévasté» par l'Etat islamique.Elle a en outre estimé que les musulmans modérés ne faisaient «pas assez» pour lutter contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI).«Daech, le prétendu Etat Islamique, continue de répandre son idéologie diabolique» et «modifie la perception locale de notre région», a déclaré la reine, lors de l'université d'été du patronat français, consacrée cette année à la jeunesse. «Les musulmans modérés à travers le monde ne font pas assez pour gagner la lutte idéologique qui est au coeur de cette bataille» a-t-elle dit, applaudie aussitôt par l'assemblée. «Evidemment, nous n'aidons pas activement Daech mais nous ne les stoppons pas», a-t-elle ajouté.«Ma région a plus que besoin de votre amitié» et en particulier la jeunesse et les jeunes réfugiés, a plaidé la reine. Tout en évoquant la vitalité des jeunes entrepreneurs au Moyen-Orient, précisant «qu'entre 2005 et 2011 le nombre de start-ups a été multiplié par huit dans la région», elle a souligné que «plus d'un quart» des jeunes de la région étaient au chômage.Il est nécessaire de créer 100 millions d'emplois d'ici 2020 dans la région. La jeunesse du Moyen-Orient a besoin «d'éducation, d'opportunités, d'emplois et (...) aussi d'un peu de chance, que quelqu'un croit en eux», a exhorté la souveraine, engagée notamment dans le développement de programmes éducationnels en Jordanie.Selon la souveraine, il est nécessaire de créer «100 millions d'emplois d'ici 2020» dans la région, notamment pour éviter un basculement de la jeunesse. «L'échec n'est pas une option parce que si nous échouons face à ces extrémistes et s'ils gagnent, la région sera dévastée rapidement», a-t-elle conclu, avertissant que cela aurait des répercussions au niveau mondial. Reste à savoir si l'appel de la reine sera entendu.
Source : Le Figaro

Prochains déplacements du prince Harry de Galles aux Etats-Unis et au Lésotho 19/08/2015

harry-ouv.jpg
Le Palais de Kensing­ton a annoncé mardi 18 août 2015 que le Prince Harry se rendrait aux Etats-Unis cet automne dans le cadre des Invic­tus Games, une compé­ti­tion multi­sports à desti­na­tion de vété­rans bles­sés et handi­ca­pés.Le Prince Harry se rendra à Washing­ton fin octobre pour assis­ter à des événe­ments promo­tion­nels concer­nant les Invic­tus Games qui se dérou­le­ront au prin­temps 2016 à Orlando en Floride. Une infor­ma­tion confir­mée par Kensing­ton Palace sur Twit­ter. Lorsqu'il découvre les Warrior Games sur le sol améri­cain en 2013 desti­nés aux soldats et vété­rans améri­cains handi­ca­pés,le jeune homme de 30 ans a l'idée de créer une compé­ti­tion simi­laire mais à dimen­sion inter­na­tio­nale. C'est ainsi qu'il fonde les Invic­tus Games, une compé­ti­tion multi­sports desti­née aux bles­sés de guerre. La première édition, qui s'est dérou­lée à Londres du 10 au 14 septembre 2014, a rassem­blé près de 400 vété­rans de treize pays diffé­rents venus s'affron­ter dans neuf disci­plines.L'impli­ca­tion du Prince Harry pour cette cause s'explique par le fait qu'il a servi pendant dix ans dans l'armée britan­nique en tant que pilote d'héli­co­ptère et est allé deux fois en Afgha­nis­tan. En juin dernier, il a quitté l'armée afin de se consa­crer à d'autres projets, comme la lutte contre le bracon­nage. Après ce voyage aux Etats-Unis, il se rendra en Afrique du Sud puis au Leso­tho afin d'inau­gu­rer le Centre Mamo­hato desti­nés aux enfants vivant avec le VIH. Le jeune homme est très atta­ché à ce pays et a co-fondé l'asso­cia­tion Sente­bale avec le prince Seeiso du Leso­tho pour venir en aide aux enfants défa­vo­ri­sés. Le Prince Harry se trouve actuel­le­ment en Afrique du Sud et sera de retour au Royaume-Uni mi-septembre, où il travaillera en tant que béné­vole dans un centre mili­taire de réédu­ca­tion, pour aider les soldats bles­sés en service dans leur conva­les­cence et leur retour à la vie civile.

lire le communiqué de Kensington Palace

La famille royale belge visite le Monastère royal de Brou dans l'Ain, Monument préféré des Français 2014 18/08/2015

photos-jean-pierre-balfin.jpg
Lundi 17 août 2015 en milieu de journée, le monastère royal de Brou, à Bourg-en-Bresse, a reçu la visite de touristes un peu spéciaux puisqu'il s'agissait du roi Philippe, de la reine Mathilde et de leurs enfants. La famille royale belge a déambulé incognito dans les cloîtres, au milieu des visiteurs. Rappelons que le monastère royal de Brou, chef d'oeuvre de l'art gothique flamboyant de 1506 et lieu de sépulture du duc de Savoie Philibert II le Beau et de son épouse Marguerite d'Autriche (tante de Charles Quint), gouvernante des Pays-Bas bourguignons, a été élu en septembre 2014 "Monument préféré des Français".

Source : Le Progrès
<  1 2 3 4  >