Les "Royal News" ont pour objectif de vous informer des dernières actualités publiées sur les Familles Royales du Gotha. Les articles cités ici sont soit des extraits d'articles de presse, parus sur différents sites on-line, dont la source est mentionnée et que pouvez lire en intégralité en cliquant sur le lien, soit des informations fournies par les différents services de presse des Maisons Royales et que Stéphane Bern a synthétisées, traduites ou réécrites en citant ses sources.

Août 2016

Dans un discours à la Nation, le roi Mohammed VI du Maroc condamne fermement le terrorisme au nom de l'Islam 21/08/2016

SM-le-Roi-Mohammed-VI-a-adresse-un-discours.jpg
Le Roi entouré du prince héritier Moulay Hassan et du prince Moulay Rachid
A l'occasion du 63ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple, le roi du Maroc Mohammed VI a appelé samedi 20 août 2016 à "un front commun pour contrecarrer le fanatisme" des djihadistes, "exhortant" les Marocains de la diaspora à se faire les "défenseurs" d'un islam tolérant."Face à la prolifération des obscurantismes répandus au nom de la religion, tous, musulmans, chrétiens et juifs, doivent dresser un front commun pour contrecarrer le fanatisme, la haine et le repli sur soi sous toutes les formes", a plaidé Mohammed VI.Le souverain alaouite et "commandeur des croyants", qui s'exprimait dans un discours à la Nation, a "invité" les cinq millions de Marocains vivant en Europe et dans le reste du monde "à rester attachés aux valeurs de leur religion et à leurs traditions séculaires face à ce phénomène qui leur est étranger". Il a "exhorté" ses concitoyens "à préserver la bonne réputation qui fait leur notoriété, à s'armer de patience face à cette conjoncture difficile, à s'unir et à être toujours en première ligne parmi les défenseurs de la paix, de la concorde et du vivre-ensemble dans leurs pays de résidence respectifs". "(...) Nous condamnons vigoureusement le meurtre d'innocents", et le meurtre d'un prêtre "dans l'enceinte d'une église est une folie impardonnable", a souligné le roi, en référence à l'assassinat du père Jacques Hamel."Ceux qui incitent au meurtre et à l'agression, qui excommunient indûment les gens et qui font du Coran et de la sunna (communauté des croyants) une lecture conforme à leurs intérêts, ne font que colporter le mensonge au nom de Dieu et du Prophète", selon Mohammed VI: "c'est cela la vraie mécréance (...)", a-t-il souligné, citant à l'appui de son propos sourates et hadiths."Les terroristes qui agissent au nom de l'islam (...) sont des individus égarés condamnés à l'enfer pour toujours", a-t-il renchéri. "Ils instrumentalisent certains jeunes musulmans, plus particulièrement en Europe, et exploitent leur méconnaissance de la langue arabe et de l'islam véridique pour relayer leurs messages erronés et leurs promesses dévoyées", a-t-il encore accusé, revenant à plusieurs reprises sur la notion de "jihad" (guerre sainte), "envisageable que par nécessité d'autodéfense, et non pour commettre un meurtre ou une agression (...)".

Source : AFP

L'empereur Akihito du Japon réitère ses regrets pour le 71e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale 15/08/2016

n-anniversary-a-20160816-870x579.jpg
L'Empereur Akihito du Japon a exprimé lundi 15 août 2016 son "profond remord" au sujet de la Seconde Guerre mondiale pendant la commémoration annuelle au Nippon Budokan Hall à Tokyo. L'an passé déjà le souverain nippon avait surpris en utilisant pour la première fois cette expression de "profond remord" lors de la cérémonie annuelle à laquelle assistent des milliers de personnes proches de ceux qui ont perdu la vie. Six mille personnes ont donc entendu la même phrase prononcée par l'empereur durant la cérémonie télévisée."On this Day to Commemorate the War Dead and Pray for Peace, my thoughts are with the numerous people who lost their precious lives in the last war and their bereaved families, as I attend this Memorial Ceremony for the War Dead with a deep and renewed sense of sorrow.Seventy-one years have already passed since the end of the war, and our country today enjoys peace and prosperity, thanks to the ceaseless effort made by the people of Japan, but when I look back on the sufferings and tribulations of the past, I cannot help but be overcome with deep emotion.Reflecting on our past and bearing in mind the feelings of deep remorse, I earnestly hope that the ravages of war will never be repeated. Together with all of our people, I now pay my heartfelt tribute to all those who lost their lives in the war, both on the battlefields and elsewhere, and pray for world peace and for the continuing development of our country".

La villa impériale de Madère, dernière résidence de l'empereur exilé Charles Ier d'Autriche, ravagée par le feu 14/08/2016

Eine-Feuerruine-in-Funchal-Braende-zerstoerten-hier-rund-200-Haeuser-drei-Menschen-kamen-ums-Leben(001).jpg
Le grand feu qui a ravagé l'île portugaise de Madère n’a pas épargné la "Kaiservilla", le refuge du dernier empereur d'Autriche, emportée par les flammes. Au lendemain de leur départ en exil de Vienne par la révolution de 1918, l’empereur Charles Ier et l'impératrice Zita d’Autriche avaient trouvé à Funchal un asile après une odyssée d'un an à travers l'Europe et la Turquie conduits par un navire britannique dans cet exil portugais en 1921. En manque d’argent, partis sans rien le couple impérial ne pouvait s’offrir un séjour à l'hôtel et c’est un banquier portugais qui leur a offert de les recevoir dans sa maison d’été au-dessus de Funchal. L'empereur déjà malade qui a passé dans de mauvaises conditions les derniers mois de sa vie, a écrit qu'il avait « jamais été aussi congelé dans sa vie ». Le climat brumeux et humide de la Quinta do Monte lui fut fatal, et l’empereur Charles décéda le 1er Avril 1922 âgé seulement de 34 ans d'une pneumonie. Il a été inhumé dans l'église voisine de Nossa Senhora. Et si son épouse l’impératrice Zita repose, elle, depuis 1989 dans la crypte des capucins à Vienne, l’empereur Charles est resté à Madère, à la demande expresse de leur fils aîné, l’archiduc Otto de Habsbourg. De nombreux touristes et pèlerins viennent d’ailleurs régulièrement se recueillir sur la sépulture du dernier empereur d’Autriche, béatifié par le pape Jean-Paul II en 2004 comme « chrétien exemplaire, à la fois comme père de famille et chef d’Etat »
<  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19  …29  >