Les "Royal News" ont pour objectif de vous informer des dernières actualités publiées sur les Familles Royales du Gotha. Les articles cités ici sont soit des extraits d'articles de presse, parus sur différents sites on-line, dont la source est mentionnée et que pouvez lire en intégralité en cliquant sur le lien, soit des informations fournies par les différents services de presse des Maisons Royales et que Stéphane Bern a synthétisées, traduites ou réécrites en citant ses sources.

Arrivée des princes d'Orange au royaume du Bhoutan 30/10/2007

Willem-Alexander and Maxima gained a rare insight into one of the most fascinating countries in the world this week as they embarked upon a three-day visit to the Himalayan mountain kingdom of Bhutan.They were in the country at the invitation of its king, 27-year-old Jigme Kesar Namgyal Wangchuck. Treated to a warm welcome from officials at the kingdom's only airport, the husband and wife team then attended a spectacular reception hosted by the Oxford-educated monarch in their honour at his official residence of Dechenchoeling Palace. Nestled between India and China in the Himalayas, Bhutan comprises a diverse terrain, ranging from icy mountain peaks in the north to subtropical plains in the south. One of the world's most isolated nations, its very remoteness has helped ensure the preservation of its vibrant cultural identity. During their visit Willem and Maxima explored one of the Buddhist country's 2,000 monasteries, visited an institute for traditional medicine and met with some local youngsters. Also known as the Land of the Thunder Dragon, the country is a mecca for trekkers and nature lovers, who are drawn by its vast forests and rare flora and fauna. And the country's capital is equally fascinating. Planning regulations require all buildings to follow traditional designs, while the city also boasts several colourful festivals, including a popular masked-dance one at the end of summer.

La famille royale d'Espagne inaugure une nouvelle aile du Musée du Prado 30/10/2007

L'aile moderne du Prado, qui permettra d'augmenter de 50% la surface d'exposition du célèbre musée madrilène, a été inaugurée mardi par le roi d'Espagne Juan Carlos accompagné du chef du gouvernement José Luis Rodriguez Zapatero.L'ouverture au public aura, elle, lieu mercredi et l'entrée du plus visité des musées espagnols sera gratuite jusqu'au 4 novembre.Le Prado "nous identifie comme une grande nation", a déclaré le roi lors de la cérémonie d'inauguration.La nouvelle aile a été construite à l'arrière du long bâtiment néoclassique situé dans le centre de Madrid, et en partie en sous-sol.Cette extension abrite un nouvel espace d'exposition temporaire, un auditorium, une cafétéria, une librairie ainsi que des lieux pour la conservation des oeuvres.Une exposition des peintures espagnoles du 19e siècle que le musée n'avait jusqu'à présent pas la place de montrer, a été organisée dans le nouvel espace (jusqu'au 20 avril).Le plus prestigieux des musées espagnols, le Prado, a effectué une véritable révolution spatiale, avec l'ouverture d'une aile moderne et le réaménagement de son espace intérieur, à l'image de ce que le Louvre à Paris a réalisé, il y a environ 20 ans, avec la Pyramide.

Le roi d'Arabie Séoudite reçu officiellement par la reine Elizabeth II 30/10/2007

Le roi Abdallah d'Arabie Saoudite, en visite officielle en Grande-Bretagne, a été reçu avec faste par la reine Élizabeth II.Il a sillonné, en carrosse royal, avec la reine, l'avenue conduisant au palais de Buckingham. Un banquet donné en son honneur a été organisé en soirée.Cependant, le faste déployé n'a pas empêché quelques dizaines de manifestants à dénoncer « les violations des droits de l'homme » en Arabie saoudite.Parmi les manifestants, des membres de l'organisation britannique Campaign Against Arms Trade (CAAT, campagne contre le commerce d'armes) exigeaient la réouverture d'une enquête pour corruption portant sur un contrat entre le groupe britannique de défense BAE Systems et l'Arabie saoudite, qui aurait donné lieu à 2 milliards de dollars de commissions versées à un prince saoudien. Le contrat en question a été signé en septembre.Les exportations britanniques ont par ailleurs atteint 8,67 milliards de dollars.Le roi Abdallah doit rencontrer mercredi le premier ministre Gordon Brown. Les discussions devraient porter sur l'Iran, le processus de paix au Proche-Orient, l'Irak et le Liban. La lutte contre le terrorisme devrait également figurer au centre des entretiens, en particulier après les déclarations fracassantes du roi, lundi, à la BBC.Le monarque avait accusé Londres d'avoir ignoré des « informations » saoudiennes qui auraient permis d'éviter, selon lui, les attentats-suicides qui ont fait 56 morts à Londres, dont les quatre kamikazes, le 7 juillet 2005.Une nouvelle manifestation sera organisée au moment des discussions entre le souverain saoudien et M. Brown.Le roi Abdallah quittera Londres jeudi. Il se rendra en Italie, en Allemagne et en Turquie.

lire le discours de la reine Elizabeth

Les princes des Asturies inaugurent un Centre Cervantès au Maroc 31/10/2007

Le Prince Moulay Rachid et le Prince héritier d'Espagne, Felipe de Bourbon ont procédé, mardi 30 octobre 2007 en fin d'après-midi à Marrakech, à l'inauguration de l'Institut "Cervantès", le sixième du genre au Maroc.A leur arrivée au Centre Culturel Espagnol, Leurs Altesses Royales les Princes Moulay Rachid et Felipe de Bourbon ont été accueillis par la ministre de la Culture, Mme Touria Jabrane, le wali de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, M. Mounir Chraïbi et par la directrice des Instituts Cervantès, Mme Carmen Caffarel Serra. S'exprimant à cette occasion, SAR le prince Felipe de Bourbon, accompagné de son épouse la Princesse des Asturies, Letizia, a souligné que l'inauguration de l'Institut Cervantès de Marrakech exprime la volonté de l'Espagne d'accompagner cette cité historique dans son élan culturel, notant que l'implantation de ce centre permettra d'intensifier et de fructifier les échanges entre les principaux acteurs artistiques espagnols et hispano-américains et leurs homologues de Marrakech. "Nous inaugurons aujourd'hui le Centre Cervantès de Marrakech, en tant que nouveau lieu de rencontre entre le Maroc et l'Espagne et espace pour le dialogue, la diversité et le respect mutuel qui favorisent l'échange culturel et la connaissance réciproque", a-t-il dit. "Plus nos artistes, écrivains et éditeurs collaborent, à travers des projets conjoints et des rencontres mutuelles, plus nous avancerons ensemble sur la voie du renouvellement perpétuel de nos liens d'amitié qui nous poussent à promouvoir la prospérité de nos deux sociétés et leur développement culturel", a ajouté l'infant Felipe de Bourbon. De son côté, le ministre espagnol des Affaires Etrangères, M. Miguel Angel Moratinos, a estimé que le nouveau Institut Cervantès de Marrakech constitue un nouveau pilier dans l'édifice des relations de partenariat que les gouvernements des deux pays ne cessent d'oeuvrer pour renforcer. "L'Espagne a besoin du Maroc et le Maroc a besoin de l'Espagne", a-t-il dit, relevant que la vieille expression de "condamnés à s'entraider" a cédé désormais la place à celle de "déterminés à coexister et travailler ensemble", dans l'objectif de créer un espace commun de paix, de sécurité et de prospérité partagées dans une région affrontée à de nombreux défis. M. Moratinos a mis en lumière les relations privilégiées unissant les deux pays, lesquelles traversent, selon lui, "une phase de stabilité et de maturité grandissantes". M. Taieb Fassi Fihri, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, a estimé, quant à lui, que le volet culturel constitue un élément clé dans le rapprochement mutuel et l'amélioration de la vision réciproque, en vue d'édifier un avenir meilleur pour deux peuples voisins unis par un patrimoine civilisationnel et une histoire communs et partageant, aujourd'hui, au sein du pourtour méditerranéen, des enjeux communs de développement. M. Fassi Fihri a tenu à rappeler que "tout ce qui unit les deux peuples est plus fort et plus solide que ce qui peut les séparer", notant que les relations maroco-espagnoles ont connu ces derniers temps une nouvelle impulsion à la lumière des réunions de la haute commission mixte, ce qui augure d'un horizon prometteur pour les relations de partenariat bilatéral. Par la suite, le Prince Moulay Rachid et le Prince héritier d'Espagne ont dévoilé la plaque commémorative de cet institut, avant d'effectuer une visite à la bibliothèque de l'Institut qui porte le nom du célèbre essayiste, poète, écrivain et universitaire espagnol, José Angel Valente. Plus de 500 élèves et étudiants sont actuellement inscrits à l'Institut Cervantès de Marrakech, le sixième du genre au Maroc.
<  1…  3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21