Les "Royal News" ont pour objectif de vous informer des dernières actualités publiées sur les Familles Royales du Gotha. Les articles cités ici sont soit des extraits d'articles de presse, parus sur différents sites on-line, dont la source est mentionnée et que pouvez lire en intégralité en cliquant sur le lien, soit des informations fournies par les différents services de presse des Maisons Royales et que Stéphane Bern a synthétisées, traduites ou réécrites en citant ses sources.

Le jury d'enquête britannique sur l'accident de la princesse Diana est à Paris 08/10/2007

Le jury chargé de l'enquête anglaise sur la mort de la princesse Diana et son compagnon Dodi Al-Fayed s'est rendu lundi à Paris pour retracer les derniers moments du couple entre l'hôtel Ritz et le tunnel du pont de l'Alma, plus de dix ans après leur accident fatal.Le juge Scott Baker (photo), qui préside l'enquête, et les six femmes et cinq hommes composant le jury sont arrivés en bus en début d'après-midi devant le célèbre palace parisien, escortés par deux motos de la police française.Le jury doit visiter lundi et mardi les différents lieux où s'est noué le drame.Le jury est aussi censé visiter la Pitié Salpêtrière, l'hôpital où est décédée Diana.Ce déplacement de deux jours à Paris est entouré d'une grande discrétion. L'itinéraire de la visite a été gardé confidentiel pour empêcher toute perturbation et minimiser le risque que des jurés puissent être identifiés, ce que la législation britannique interdit.L'enquête judiciaire sur la mort de Diana et de son compagnon s'est ouverte le 2 octobre à la Haute Cour de Londres. Elle pourrait durer jusqu'à six mois.Cette enquête est menée au nom d'une législation spécifique en vigueur en Angleterre et au Pays de Galles en cas de mort violente ou inexpliquée. Elle est systématiquement déclenchée lorsqu'un ressortissant britannique meurt à l'étranger.Elle vise à établir l'identité des personnes décédées, et d'établir la date et le lieu de la mort. Ce n'est pas un procès et il n'y a ni accusé ni condamnation. Les jurés rendront toutefois un "verdict" sur les causes de la mort: accident, meurtre, ou verdict "ouvert" faute de preuves suffisantes.Scotland Yard avait conclu, dans son rapport rendu public le 14 décembre 2006, que Diana, 36 ans, et Dodi, 42 ans, avaient été victimes d'un "tragique accident" dû à une vitesse excessive et à un chauffeur, Henri Paul, également décédé, qui avait trop bu et cherchait à fuir les paparazzis. Ces conclusions correspondent à celles de la police française.Mais M. Al-Fayed affirme qu'un complot a été orchestré avec l'aval du prince Philip, mari de la reine Elizabeth II, visant à empêcher un mariage entre Diana et un musulman.La semaine dernière, la Cour européenne des droits de l'Homme à Strasbourg a déclaré irrecevable la requête formulée contre la France par Mohamed Al-Fayed, selon lequel l'enquête française a été mal conduite.Après l'étape parisienne, l'enquête des jurés anglais se poursuivra à partir de mercredi avec les premières dépositions des témoins, notamment le garde du corps de Diana Trevor Rees-Jones qui a survécu à l'accident.

Visite d'Etat des souverains belges en Irlande 09/10/2007

Le roi Albert II et la reine Paola sont arrivés lundi 8 octobre 2007, à Dublin. Ils ont été accueillis par la présidente de la République d'Irlande, Mary McAleese. Le couple royal effectue une visite d'Etat de trois jours dans la capitale de la République d'Irlande. Une délégation composée de membres des milieux économique et universitaire accompagne les souverains belges. La capitale Dublin accueillera les deux premiers jours de cette visite royale, la première de nos souverains en Irlande du sud. Après les hymnes nationaux et le passage en revue de la Garde d'honneur irlandaise, le couple royal a également salué les élèves de la Scoil Chiaran School, que la Reine devait visiter au cours de la journée. Après un entretien privé, les souverains et la présidente se sont rendus dans les jardins pour la cérémonie traditionnelle du 'Tree Planting Ceremony', qui veut qu'un arbre soit planté dans le Phoenix Parc lors de chaque visite d'un chef d'Etat. Le roi Albert II a planté un chêne irlandais, une variété d'arbre qui peut atteindre 800 ans. Il a également rencontrer le Premier ministre irlandais Bertie Ahern et les présidents de la Chambre et du Sénat. Lors du dîner de gala clôturant ce lundi soir la première journée de la visite d'Etat des souverains belges en République d'Irlande, le Roi Albert II a salué les efforts personnels déployés par leur hôte, la présidente Mary McAleese, dont il a loué le rôle de conciliateur établissant des ponts entre les gens et les communautés, notamment dans le processus de paix en Irlande du Nord, pays dont elle est originaire. Le Roi a également rendu hommage aux milliers de soldats irlandais qui donnèrent leur vie sur le front de l'Yser pendant la première Guerre mondiale et mis en exergue le rôle actif et constructif joué par l'Irlande du Sud dans la construction de l'Europe. Le processus de paix en Irlande du Nord, qui a abouti, plus tôt cette année, à la formation d'un gouvernement basé sur le partage du pouvoir entre des protagonistes qui furent de longue date des ennemis acharnés, est sans conteste un des succès politiques les plus en vue de la dernière décennie, a souligné le Roi. "Les relations entre nos deux pays remontent loin dans le passé, lorsque des moines Irlandais vinrent évangéliser nos contrées", a dit le Roi, rappelant la célébration, cette année à Louvain, du 400e anniversaire de la création du Collège irlandais qui donna également l'hospitalité aux Earls irlandais fuyant l'Ulster en 1607. Le Roi, enfin, a mis l'accent sur les liens privilégiés qui unissent la Belgique à l'Irlande sur la plan économique. La délégation belge rejoindra ensuite Shannon, sur la côte ouest, où elle visitera une entreprise belge. Cette visite est une des seules activités à ne pas avoir été retirée de l'agenda du roi, après que le souverain s'était vu prescrire, fin septembre, une période de repos supplémentaire à la suite de l'opération au col du fémur subie au mois de juin.

La reine des Pays-Bas reçoit le président allemand 09/10/2007

German president Horst Koehler and his wife Eva Luise arrived at Rotterdam Airport Monday morning for what was Koehler's first state visit to the Netherlands since he took office in 2004.Much of the visit will be spent broadening all aspects of Dutch-German cooperation - political, scientific and economical. Among others, the German president is due to visit the so-called Euregion.In recent years, the province of Twente in the Eastern Netherlands bordering with Germany has increasingly become a role model for far-reaching Dutch-German cooperation and integration. Monday morning, the Koehlers were greeted at Rotterdam airport by Dutch Queen Beatrix, who had invited the German president. From there, the officials travelled to the Noordeinde Palace, the Queen's office in The Hague, for a reception. Among the invited guests were Dutch Prime Minister Jan Peter Balkenende, several government officials, Chief-of-staff General Dick Berlijn and Mayor of The Hague, Wim Deetman. Monday's lunch, also at the palace, was also attended by Dutch crown prince Willem-Alexander, his wife princess Maxima and the queen's brother-in-law Pieter van Vollenhoven. Later that day, Koehler was due to speak with Balkenende and the chairmen of the upper and lower houses of parliament. The presidential couple was also expected at the International Criminal Court in The Hague for talks with the court president, the clerk and the prosecutor. Monday's official programme would be closed with a state banquet at Noordeinde Palace (photo). Koehler's day Tuesday is to start with a memorial ceremony for the victims of German bombing of Rotterdam on May 14, 1940, which resulted in the Dutch capitulation to the Germans in World War II. Not coincidentally, the ceremony about a darker Dutch-German past will be followed by talks between the president and policy makers, entrepreneurs and scientists on deepening Dutch-German relations and cooperation. After a government lunch at the Dutch parliament on Tuesday, Koehler will spent most afternoon at the Crowne Plaza Promenade Hotel debating sustainable development with entrepreneurs. A special concert by the choir Carmina Mundi, based in Aachen, will mark the end of the second day of the state visit. On Wednesday, Queen Beatrix accompanies the German president to Enschede, a city in the eastern Netherlands. The officials are due to visit the University of Twente. The president is due to leave the Netherlands following a lunch at the prestigious Twickel Castle on Wednesday afternoon.

Le roi et la reine de Suède recoivent le président bulgare à Stockholm 10/10/2007

On October 9th the Republic of Bulgaria´s President, H.E. Mr Georgi Parvanov, and his wife Zorka Parvanova, came to Sweden for a three day long state visit.The visit took place in Stockholm, Uppsala and Enköping and focused on the two countries close cooperation in the fields of energy, defence and the world of culture, as well as the EU.After the welcoming ceremony The King and the Queen hosted a private luncheon at the Royal Palace for the President and his wife. After the luncheon the President met with the Speaker and the Prime Minister. The President´s wife, Mrs Parvanova, visited the Bernadotte Library together with The Queen and The Crown Princess.The President and Mrs Parvanova, along with The King and The Queen, visited the Swedish Academy in the Old Town where they met with Horace Engdahl, (Permanent Secretary of the Swedish Academy).On the evening of October 9th, The King and The Queen hosted a gala dinner at the Royal Palace. Crown Princess Victoria, Prince Carl Philip and Princess Madeleine also attended.The King, The Crown Princess and President Parvanov on a walk in Hammarby Sjöstad. Photo: Scanpix.The second day of the Bulgarian State Visit started with a seminar at the World Trade Center where the President made a speech, and was followed by a visit to Glashus Ett and Hammarby Sjöstad together with The King and The Crown Princess.After the luncheon at Stockholm´s City Hall the President and Mrs Parvanova visited the Wasa Museum and Nationalmuseum. In the evening the President hosted a concert and reception in the Grünewaldsal of the Stockholm Concert Hall. Before departing for Bulgaria on October 11, the President and Mrs Parvanova visited Uppsala and Enköping. Find out more about the Bulgarian State Visit by following the links on the right hand side of this page.
<  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19  …22  >